Claude Monet
Torrent de la Petite Creuse à Fresselines (1889)

 

Huile sur toile, 65.4 x 91.8 cm.
Metropolitan Museum, New-York.
Libre de droits 

Photo : © Petrus Agricola, Flickr

L'œuvre et le territoire

L’originalité de ce tableau réside dans son cadrage. Monet réalise ici une série de gros plans, une véritable étude sur le mouvement de l’eau, qui peut-être considérée comme prémices des Nymphéas.

A partir de mars 1889, Claude Monet rend visite à son ami Maurice Rollinat en Creuse. Il vient pour peindre une série de vingt-trois toiles sur la commune de Fresselines durant la période de mars à mi-mai 1889.

La grande complexité du Limousin réside dans son atmosphère comme en témoigne Claude Monet lors de son séjour creusois. Quand l’artiste se rend à Fresselines, la Creuse connaît une période de transition et passe de ses couleurs d’hiver à ses couleurs de printemps. A travers sa série, Monet représente les mouvements de l’air et de l’eau. Il veut « peindre l’air », le plus vite possible. Mais ce travail s’avère très difficile. « La couleur, une couleur, ça dure une seconde, parfois trois ou quatre minutes au plus. Que faire, que peindre en trois ou quatre minutes ? » De ce séjour, Monet entretient une correspondance avec sa femme, Alice Hoschedé (voir notre dossier). Mais ces lettres prennent très vite des allures de plaintes. La lumière présente le paysage le temps d’un instant puis le reprend. Ce sont ces fragments de paysage que Monet cherche à traduire. En Creuse, il voit se succéder les jours de pluie, de vent, de soleil, ce qui perturbe ses toiles entamées. A une journée de travail ensoleillé succède un jour de pluie. L’artiste accélère son travail craignant l’arrivée de la neige. Ses journées sont donc rythmées de séquences entre soleil et grisaille. Aux variations du ciel s’ajoutent celles des eaux, successivement claires, jaunes, vertes ou boueuses.

Bonus

Localisation

Fresselines (Creuse)

Bibliographie

Daniel Wildenstein, Claude Monet : Biographie et catalogue raisonné Tome III 1887-1898 Peinture, La Bibliothèque des Arts, Lausanne-Paris, février 1979.

Christophe Rameix, L’Ecole de Crozant : les Peintres de la Creuse et de Gargilesse 1850-1950, Éditions Lucien Souny, 1991 et 2001.

Jean-François Demeure, « Monet en Creuse ». Culture et Patrimoine, 2011.

Christophe Rameix, L’Ecole de Crozant : Les peintres de la Creuse et de Gargilesse 1850-1950, Éditions Lucien Souny, 2001.

D'autres œuvres de l'artiste

Partage


Contact

Pour tout renseignement, contactez l'Agence de valorisation économique et culturelle du Limousin.