Giuseppe Penone
Souffle végétal, geste végétal, arbre (1985-1986)

 

Sculpture composée d’une colonne torsadée en granit et d’un arbre reliés par deux formes en bronze.

Achat par commande à l’artiste, 1986

Fonds national d’art contemporain - Dépot au musée de Rochechouart.
© ADAGP, Paris, 2010 / Fonds national d’art contemporain

Photos : © Musée départemental d’art contemporain de Rochechouart

L'œuvre et le territoire

Évoquer l’œuvre de Giuseppe Penone (né à Garessio, Italie, en 1947) conduit invariablement à parler de la nature, au sens plein et primordial du mot, comme origine et comme source toujours renouvelée de son inspiration. Benjamin des protagonistes de l’Arte Povera, il entame dès 1968 l’une des œuvres les plus intenses et les plus riches de ces trente dernières années.

L’œuvre que Penone a réalisé à Rochechouart est toute entière faite de symboles vivants et de métaphores. L’idée directrice était de créer, là où la cour du château s’ouvre sur la pleine nature, une sculpture qui apparaisse comme un trait d’union entre l’architecture des bâtiments et la végétation environnante. La sculpture se compose de trois éléments : une colonne torsadée en granit, un arbre et deux formes en bronze, qui relient entre eux.

La colonne apparaît comme un rappel de la colonnade des galeries du château. Elle est la référence architecturale de la composition et constitue à la fois son point d’ancrage et un élément dynamique.

L’arbre marque la présence vivante du végétal. On pense évidemment au symbole séculaire de l’arbre de vie. Et ce sont bien les notions de cycle des saisons, du temps qui passe, des différents âges de l’existence qui sont concrétisés ici.

Les deux éléments de bronze qui relient l’arbre à la colonne sont, d’une part, une forme anthropomorphique — mi-humaine mi-végétale — qui enserre l’arbre et, d’autre part, une grande feuille majestueuse, formée de l’empreinte d’une multitude de feuilles plus petites, fixée au somment de la colonne.

Commande passée à l’artiste à l’occasion de l’ouverture du Musée départemental d’art contemporain de Rochechouart, cette œuvre témoigne de la volonté du lieu de faire dialoguer création et patrimoine.

Bonus

Lectures, entretiens...

+ Olivier Michelon présente les deux commandes publiques de Long et Penone du musée de Rochechouart

© CRL Limousin

+ Olivier Michelon présente le musée de Rochechouart et ses collections.

© CRL Limousin

Localisation

Rochechouart (Haute-Vienne)

Bibliographie

La Collection, Musée départemental d’art contemporain de Rochechouart, 1991.

Partage


Contact

Pour tout renseignement, contactez l'Agence de valorisation économique et culturelle du Limousin.