Delphine de Girardin
Lettres parisiennes du Vicomte de Launay (1838)

 
N’allez pas croire que tout le reste du pays soit aride comme notre poétique vallée. Il y a là de belles prairies, 
des champs cultivés. Du sommet de nos rochers déserts, on aperçoit de riants paysages. À notre droite, la ville de 
Bourganeuf élève ses brunes tourelles, et son vieux donjon, où le frère de Bajazet, Zizim, fut enfermé ; à gauche, 
la roche de Mazurat perce la nue et fait briller au soleil ses cailloux de cristal ; le Thorion, large ruisseau que 
nous trouvons paisible, nous, propriétaire d’un torrent, déplie en détours gracieux ses rubans d’acier ; et puis, 
en face de nous, s’étend sur vingt collines la superbe forêt de Mérignac, digne d’un cadre de tableau, sombre océan 
de chênes qui roule à l’horizon d’immenses vagues de verdure.

N’allez pas croire, non plus, que les habitants de cette terre soient privés de toute civilisation ; n’imaginez pas que cette petite ville de l’ancienne Marche soit très éloignée du moderne Paris. Elle est, au contraire, plus avancée en éducation politique, en littérature, en élégance, que bien des villes voisines qui font grand bruit ; et c’est le charme particulier de ce séjour, c’est ce mélange de mœurs champêtres et d’habitudes citadines, d’aspects sauvages et de plaisirs mondains.

Madame de Girardin, Lettres parisiennes du Vicomte de Launay, Paris, Mercure de France, 1986, tome 1, Lettre V, 24 novembre 1838, p. 344-345
Libre de droits 

L'œuvre et le territoire

Delphine de Girardin (1804 - 1855) est venue passer plusieurs mois en Creuse où son mari, Émile de Girardin, député de Bourganeuf, possédait une propriété (le domaine du Verger) entre 1834 et 1839.

Auteure de poèmes, romans et récits, Delphine Gay épouse Émile de Girardin en 1831 ; lorsque ce dernier lance La Presse en 1836, journal bon marché grâce à l’introduction de la publicité et qui connaît un grand succès du fait de la publication de romans-feuilletons (Balzac, George Sand...), Delphine de Girardin y proposer des chroniques sous les pseudonymes de Charles de Launay, Vicomte de Launay ou encore Vicomte Charles de Launay.

Bonus

Galerie d'images

Localisation

Bourganeuf (Creuse)

Mots clés

D'autres œuvres de l'artiste

Partage


Contact

Pour tout renseignement, contactez l'Agence de valorisation économique et culturelle du Limousin.